Monthly Archives: juin 2016

You are browsing the site archives by month.

Biscuits suisses

Les cookies de Michaël

Le petit biscuit sec et rond aux pépites de chocolat originaire des États-Unis se pare des couleurs helvètes avec le nouveau label Michael’s cookies. Du 100% swissmade à découvrir du 28 juin au 2 juillet chez The Square.
cookies Michaël
The Square, le fameux pop-up store du quartier de Plainpalais, fait de l’œil aux gourmands en proposant jusqu’à samedi de découvrir une toute nouvelle marque de cookies made in Switzerland : Michael’s cookies. Au programme, une dégustation  accompagnée de café et avec la possibilité de ramener chez soi des sachets de mini-cookies pour en faire profiter toute la famille. Derrière ce nouveau label en cours de création ? Michaël Graisier, un épicurien helvète qui aime transmettre sa passion pour les bonnes choses. Non seulement les cookies du Monsieur sont moelleux, généreusement garnis et avec un choix de parfums à déconcerter les plus indécis mais 90% des matières premières utilisées proviennent de la région genevoise ainsi que de l’arc lémanique et sont labellisés. A noter, une offre sans gluten est également disponibles pour les gourmands intolérants.

Les cookies de Michaël chez The Square, du 28 juin au 2 juillet de 9h à 18h, 2 rue du Diorama, 1204 Genève.

www.the-square.ch

Zenith X Cohiba

A l’heure cubaine

Zenith s’est associé à Cohiba pour signer un chronographe en série limitée à l’occasion des 50 ans de la mythique marque de cigares. Un mariage inattendu, qui devrait plaire aux fumeurs de Havane appréciant parader avec une belle montre au poignet.
Cohiba Zenith
Créée en 1966, la marque Cohiba célèbre aujourd’hui un demi-siècle d’existence. Pour fêter ce jubilé comme il se doit, Zenith présente l’El Primero Chronomaster 1969 Cohiba Edition. Une série anniversaire réalisée à 50 exemplaires en or rose et 500 exemplaires en acier, qui se pare du marron chatoyant typique de la couleur ambrée des prestigieuses vitoles made in Cuba. En référence au nec plus ultra des cigares, son cadran brun havane est traversé de lignes verticales aux couleurs et motifs de la marque cubaine. Entre les logos Zenith et Cohiba, apparaît le fameux profil du chef aborigène Taino, emblème de la manufacture. Le mécanisme à haute fréquence du chronographe se loge dans un boîtier or rose ou acier de 42 mm de diamètre, étanche à 100 mètres, surmonté d’une couronne cannelée et de deux poussoirs ronds. Le fond en saphir, gravé du logo du 50ème anniversaire de Cohiba, révèle une masse oscillante ornée de « Côtes de Genève ». À 11h, la fameuse ouverture du cadran dévoile les palpitations du mouvement chronographe El Primero 4061 à remontage automatique. Avec sa cadence de 36’000 alternances par heure pour un affichage au 1/10ème de seconde, sa précision certifiée chronomètre par le COSC et sa construction intégrée avec roue à colonnes, ce moteur El Primero est le digne héritier du chronographe de série le plus précis au monde conçu par Zenith en 1969. Pourvu d’une ancre et d’une roue d’échappement en silicium, ce mouvement de 282 composants offre les fonctions heures et minutes centrales, chronographe et tachymètre, pour une réserve de marche de plus de 50 heures. Et, à montre d’exception, packaging d’exception : l’El Primero Chronomaster 1969 Cohiba Edition se loge dans un écrin tout de bois vêtu, aux couleurs du mythique cigare Habanos bien sûr !

www.zenith-watches.com

Footjeboal pour tous

So fashion, so foot

Exit l’image de bourrin associé au supporter de foot. Désormais la passion du ballon s’assume dans les coteries les plus selects. Et, pour assurer dans les tribunes à côté des hipsters adeptes des stades, Footjeboal est LA marque made in Switzerland qu’il faut arborer.
footjeboal LeCoq
Footjeboal, kesaco ? Une collection originale de T-shirts dédiés au football, comme son nom le laisse entendre. De banals maillots d’équipe qui se déchirent en plein match ? Que nenni ! Chaque modèle est un clin d’œil tantôt amusé, tantôt détourné aux icônes qui ont fait la légende de ce sport qui réunit des millions et des millions de personnes à travers la planète pour ses matchs emblématiques. « Nous avons commencé Footjeboal en 2014, à l’occasion de la Coupe du monde au Brésil, explique Antonin Ferla, l’instigateur du label. L’idée de base était de rendre hommage au sport le plus populaire du monde de façon décalé. » Du fameux Hop, cri de ralliement helvète à la danseuse de samba pour les inconditionnels du Brésil en passant par un joueur déguisé en coq pour la France, un portrait de la légende portugaise Eusebio ou à un plus sobre Forza, chacun a de quoi trouver son bonheur. Des T-shirts graphiques et chics qui finalement recrutent des aficionados en dehors des terrains, même si la cible initiale reste le lecteur type de So Foot, soit le supporter esthète, qui suit les matches avec assiduité. Tous les pays ne sont pas (encore) représentés mais « il s’agit de pays emblématiques, qui ont soit une histoire ou qui symbolisent « la nation » football », précise Antonin Ferla. Suisse comprise, il va de soi.  Son modèle préféré ? La France. Quant à son pronostic pour l’Euro, « l’Italie… j’espère 😉 ». A suivre…

www.footjeboal.com

A la Riviera

Déjeuner sous les oliviers

Après son chalet valaisan cet hiver, le Café Calla accueille tout l’été sous son toit un véritable jardin provençal. Le petit nom de ce nouveau pop-up restaurant qui invite le Sud sur les berges du Rhône ? La Riviera.
La Riviera_Bouillabaisse
Partie de pétanque sous les platanes, balade à vélo avec champs de lavande à perte de vue ou pastis à l’apéritif au café la place du village, pas de doute l’art de vivre à la provençale ne manque pas de charme. Et bonne nouvelle pour les amoureux de la slow life méditerranéenne, le Sud s’installe à Genève le temps d’un été. En effet, jusqu’au 30 septembre, le Café Calla prend un coup de soleil avec le nouveau restaurant pop-up imaginé par le Mandarin Oriental : La Riviera. Dans des tons blancs et beiges élégants et agrémenté des œuvres de l’artiste niçois Paulin Nikolli, le restaurant fait voyager ses hôtes au cœur de la Provence et de ses oliviers. Côté assiette, des classiques avec  notamment  une belle place accordée aux produits de la mer et aux légumes du soleil relevés par les incontournables herbes de Provence il va de soi  et revisités  avec  une  pointe  de  modernité, comme la  pissaladière,  les  petits farcis, la bouillabaisse, la salade niçoise ou encore les gambas flambées au pastis. De quoi littéralement redécouvrir les saveurs méridionales. Il faut dire  que le Chef Exécutif de l’hôtel, Yoann Le Bihan a été à bonne école, ayant exercé auprès des  plus  grands  maîtres  de  la gastronomie  provençale;  les  chefs  doublement  étoilés  au  Guide  Michelin,  Christian  Willer  de l’Hôtel Martinez et Bruno Oger de l’Hôtel Majestic, tous deux établis à Cannes. Pas de doute, les cigales vont avoir de quoi apprécier leur séjour sur les bords du Léman.

Jusqu’au 30 septembre, Café Calla, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève.

Tél. 022 909 00 00 ou www.mandarinoriental.fr

Steg express

Quand buzze l’éclair

Aussitôt commandé, aussitôt livré, c’est le service que vient de mettre en place l’enseigne de produits électronique lucernoise Steg. Une révolution sociale, dixit Lorenz Weber, le CEO de l’entreprise.
all you need is love
Un match capital se profile (France-Suisse au hasard) et l‘écran géant du salon rend l’âme à quelques heures du coup d’envoi. No stress, en quelques clics, un livreur vient sauver la mise avec une télé flambant neuve à installer face au canapé. Il ne reste plus qu’à remercier le Monsieur et surtout Steg Electronics qui vient d’ajouter à ses services la livraison « Same-Day », une première en Suisse. Le principe ? Toutes les commandes passées avant 18 heures peuvent être livrées chez soi le soir même. Et la gamme de produits comprend plusieurs milliers d’articles dans le domaine de l’informatique et de l’électronique, smartphone, tablette, ordinateur mais aussi appareil photo, barbecue, rasoir électrique, réveil-matin, ventilateur, clé USB, voire drapeaux pour rétroviseurs extérieurs (un accessoire indispensable en ces temps footballistiques)… Bref, de quoi changer de la pizza. Lorenz Weber, le CEO de l’entreprise, nous en dit plus.

Comment vous est venue l’idée de ce service de livraison ultra-rapide?

Le mot « Same-Day » est très tendance. Des services de livraison express existent déjà en Allemagne, Angleterre et aux Etats-Unis. Mais nous révolutionnons le marché suisse en collaborant avec des services de coursiers locaux et en proposant ce service à tous. Amazon, pionnier en la matière depuis décembre 2015 n’offre ce service qu’à certains membres privilégiés.

Comment fonctionne-t-il concrètement?

Nous collectons toutes les commandes peu après 18h00. Puis un coursier partenaire passe prendre les colis, il les emmène à son siège et les livre en les combinant avec ses propres commandes. Ce système est économique et préserve l’environnement.

En quoi est-ce, selon vous, une révolution sociale?

Une étude de McKinsey a montré que les livraisons « Same-Day » devraient connaître un essor d’environ 3 milliards d’euros au cours des 5 prochaines années en Europe. Les colis standards représenteront 15% du chiffre d’affaires et la moitié de la clientèle au moins serait prête à payer un léger supplément pour bénéficier d’une telle livraison, dans la mesure où le montant n’excède pas 10% du prix de la marchandise.

A quels cas “d’urgence” ce service répond-t-il par exemple?

Nous pensions que ce service serait utilisé en priorité pour des biens d’une valeur de CHF 200.- à CHF 500.- mais nous constatons avec surprise que nos clients commandent également de petit article comme des câbles et des cartouches d’encre. A dire vrai, le service est utilisé pour à peu près tous les types d’articles : télévisions, PC portables… Nous avons également 20% des commandes qui proviennent des professionnels, quand bien même la livraison est effectuée entre 18h00 et 21h00.

A qui va-t-il plaire à votre avis?

Nos clients souhaitent recevoir leur achat le plus vite possible et STEG souhaitent leur proposer le meilleur service sur le marché. La livraison le jour même est plus qu’une tendance, c’est une évolution profonde et durable. Si vous n’êtes pas chez vous au moment de la livraison, vous êtes contraint d’aller chercher votre colis au bureau de Poste. Selon McKinsey, 50% des clients sont prêts à payer €6 à €7 pour un achat de €59. Le potentiel est plus que prometteur.

www.steg-electronics.ch

%d blogueurs aiment cette page :