Monthly Archives: septembre 2015

You are browsing the site archives by month.

Des saveurs volcaniques

L’irrésistible Mafalda

Elle a tout pour nous séduire: une jolie déco, des serveurs aux petits soins et des spécialités siciliennes parfaitement exécutées. Mafalda, ti amo.
Mafalda_1
Personne n’aime faire la queue, c’est vrai. Mais devant Mafalda, on la fait sans broncher: cette nouvelle petite épicerie située à la rue des Etuves, à deux pas de Manor, prépare des spécialités siciliennes d’excellente qualité. Des paninis que l’on garnit à sa guise de charcuterie et de légumes marinés, des arancini, des pizzette, des panzerotti, des scacciate et cartocciate – des petits pains farcis à la viande et aux légumes – figurent parmi les recettes salées. Côté sucré, les pâtisseries à base de ricotta (cassate, cannoli…) ou de crème de pistache (cornetti, brioches…) nous rappellent à chaque bouchée à quel point les italiens savent y faire…. Nous avouons aussi notre petit coup de cœur pour les limonades artisanales importées de Sicile, au joli look vintage.

La patronne s’appellerait-elle Mafalda? Et bien non, le maître des lieux s’appelle Fabrizio, arrive tout droit de Sicile avec sa femme et ses quatre enfants, tous impliqués dans le commerce familial. «Mafalda» est le nom d’un pain typiquement sicilien, recouvert de sésame. Il aurait été baptisé ainsi au début du 20e siècle par un boulanger sicilien en l’honneur de la princesse Mafalda de Savoie. Elle aussi, devait être irrésistible!

Mafalda, rue des Etuves 7, 1201 Genève. Tél. 076 713 00 77. Du lundi au samedi de 7h à 19h.

Embouteillage au sommet

Sport utility vehicle

Avec l’engouement croissant pour les SUV, les constructeurs les plus élitistes se lancent enfin dans ce segment. En attendant de voir arriver le Lamborghini Urus et le Maserati Levante, Bentley et dans une moindre mesure Jaguar ont profité du Salon de Francfort pour dévoiler leur première incursion dans ce segment.
Bentley Bentayga
Depuis son entrée dans le giron de Volkswagen, Bentley n’a cessé d’élargir son offre. Le lancement d’un SUV constitue l’étape d’après pour ce constructeur qui s’éloigne définitivement du modèle artisanal. Avec le Bentayga, Bentley veut réinterpréter le segment en y apportant son savoir-faire en matière de luxe. L’habitacle est évidemment à la hauteur des attentes, tout en raffinement et matériaux de qualité supérieure. Il bénéficie en plus de l’ensoleillement que laisse passer son toit panoramique. La ligne est très typée Bentley et on la reconnaîtra à vue d’œil. Ce qui est sûr c’est que le dessin va diviser. Situé un cran en-dessous, le nouveau F-Pace de Jaguar représente aussi une première. Si la Bentley a pour ambition de représenter l’hyper-luxe, la Jaguar se veut surtout une voiture polyvalente qui viendra chasser sur les terres du Porsche Cayenne. A la fois sportif, accueillant et aventurier, il se pourrait bien qu’il réussisse à faire de l’ombre à son illustre concurrent. Là encore, le style est reconnaissable au premier coup d’œil avec un dessin particulièrement réussi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sierre en bouteille

Flacons à boire, flacons à voir

Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Ce n’est pas vraiment l’avis du Musée valaisan de la Vigne et du Vin qui accueille pour quelques semaines encore une exposition exclusivement  consacrée à la bouteille et à ses déclinaisons.
ceci n est pas une bouteille
La bouteille de vin, dont la forme paraît immuable, a pourtant connu et connaît encore de nombreuses variations. Le Musée valaisan de la Vigne et du Vin et le Mudac ont réuni leurs collections, étoffées d’emprunts en Europe et aux Etats-Unis, pour offrir un regard inédit sur cet objet du quotidien. Plus d’une soixantaine de pièces – bouteilles et carafes-, issues de l’histoire du vin et du design contemporain, interroge aussi bien les formes et les usages que les symboles qui sous-tendent ces récipients ancestraux. Présentée jusqu’au 25 octobre à Sierre, l’exposition « Ceci n’est pas une bouteille » sera ensuite transférée dès le 18 novembre au Mudac à Lausanne. De quoi assouvir son penchant pour la bouteille jusqu’à plus soif.

Jusqu’au 25 octobre au Musée valaisan de la Vigne et du Vin, Sierre et du 18 novembre 2015 au 1er mai 2016 au Mudac.

www.museevalaisanduvin.ch
www.mudac.ch

L’ADN de Tetris

RJ à l’heure du rétrogaming

Les nostalgeeks vont adorer. Après Pac-Man et Space Invaders, RJ-Romain Jerome rend hommage à une nouvelle icône générationnelle : Tetris. Ode horlogère à l’ancêtre de Candy Crush.
RJ-Romain-Jerome-Tetris
On se souvient tous de sa petite musique entêtante et de son caractère addictif. Après avoir occupé nos jeunes années, le jeu vidéo culte apparu pour la première fois en 1984 et dessiné par Alexey Pajitnov devient le motif de la dernière Moon Invader. Logé dans un boîtier 46 mm, le cadran de la Tetris-DNA met en scène les Tetriminos, fameuses figures géométriques multicolores composées de quatre carrés. « Etant l’un des plus célèbres jeux de tous les temps, il était logique pour moi de collaborer avec Tetris, explique Manuel Emch, CEO de RJ Watches. Je me souviens avoir joué des heures sur ma Game Boy 1ère génération, ma dépendance augmentait toujours plus avec le temps. C’est un honneur pour moi d’immortaliser ce jeu dans une montre RJ-Romain Jerome et de partager ma passion avec nos collectionneurs et fans.»

Le boîtier en titane PVD noir met en lumière les incontournables briques, appliquées délicatement à la main au centre du cadran. Chacune d’entre elles a été conçue comme une combinaison de quatre « Clou de Paris » en aluminium, une première pour la marque horlogère. Quant à la matrice, elle a été brossée à la main donnant un look vintage et industriel au cadran, clin d’œil au graphisme original en différents niveaux de gris. Un médaillon, inspiré de l’image de marque du jeu, a été posé sur chaque fond de boîte des garde-temps. Pour être de la partie, il va falloir jouer serré car pas question de se résoudre au game over : en écho à la date de création du jeu, l’édition est limitée à 84 exemplaires et pas une de plus.

www.romainjerome.ch

Street Food festival

Complètement à la rue

Genève accueille ce week-end son premier Street Food Festival. A boire, à manger, salé ou sucré, les gourmands pourront y découvrir le meilleur de la gastronomie urbaine locale.
Street food festival
La cuisine de rue a la cote. Il n’y a qu’à juger du nombre de camions-restaurants qui ont essaimé ces dernières années. C’est pour les réunir en un seul et même lieu que Pascale Clemann, la fondatrice du Marché sans puces a eu l’idée de mettre sur pied un festival dédié. Ainsi, de vendredi à dimanche, la promenade Saint-Antoine se métamorphosera en cantine de rue géante et accueillera le meilleur des food trucks, food bikes et autres triporteurs de la ville. S’y ajouteront restaurants de street food, traiteurs, épiceries fines et maraîchers, le tout au son d’un DJ. Au menu ? Les spécialités marines de nos amis de La Mer en boîte, les mythiques sandwiches chauds au bison de Collex-Bossey de Street Gourmet, les bagels de Camionleon, les pizzas de chez Nero’s ou encore les tacos de l’incontournable Brooklyn Kitchen.

Du 18 au 20 septembre, Promenade Saint-Antoine, 1204 Genève.

Horaires
Vendredi 18 Sept.    : 17h – 23h
Samedi 19 Sept.       : 11h – 23h
Dimanche 20 Sept. : 11h – 17h

www.gvastreetfoodfest.ch

%d blogueurs aiment cette page :